Programme DPC : Formation DPC – Bon usage du médicament

CONTEXTE
Le bon usage des médicaments représente un enjeu de santé publique majeur. Les accidents liés à un mauvais usage du médicament occasionnent chaque année plus de 10 000 décès, dont 7 500 chez les plus de 65 ans. Ils sont la cause de plus de 130 000 hospitalisations et près de 1,3 millions de journées d’hospitalisations (1). Alors que dans 45 à 70 % des cas ces accidents seraient évitables (2).

Au sein de la population, les personnes âgées sont tout particulièrement vulnérables : 30% des hospitalisations, au-delà de 80 ans, sont liées à un mauvais usage des médicaments. La polymédication, liée à la cohabitation, souvent, de plusieurs pathologies, augmente les risques d’interactions médicamenteuses (3). L’altération des fonctions rénale ou hépatique augmente les risques de surdosage. La défaillance des fonctions cognitives expose aux erreurs de prises médicamenteuses.

Les causes des accidents d’origine médicamenteuse sont multiples. Causes liées à l’âge du patient :
– La modification des paramètres biologiques (insuffisance rénale, alimentation…)
– La polypathologie
– Les difficultés d’administration (difficultés d’absorption, oublis, erreurs…)
– Les facteurs sociaux et environnementaux (isolement, deuil…)

Causes liées aux médicaments :
– Les effets indésirables
– Les interactions médicamenteuses en relation avec la polymédication
– Les interactions liées à l’alimentation

Causes liées à la prescription médicale :
– La multiplication des intervenants : généralistes et spécialistes
– Les prescriptions non appropriées : prescriptions excessives ou insuffisance de traitement.

Le bon usage du médicament est l’affaire de tous : Médecins, pharmaciens, sages-femmes, infirmier(e)s, kinésithérapeutes… : le bon usage est l’affaire de tous les acteurs qui prescrivent les médicaments, les dispensent ou accompagnent les patients.

Un dialogue de confiance entre le patient et les professionnels de santé est clé pour avertir, conseiller et détecter les signes d’alerte devant faire évoquer un accident médicamenteux.

Le dialogue et la collaboration entre professionnels de premiers recours, ainsi qu’entre l’hôpital et la ville au décours d’une hospitalisation, sont également des facteurs clé dans le bon usage et la lutte contre la iatrogénie médicamenteuse.

OBJECTIFS

– Maîtriser le cadre réglementaire relatif au circuit du médicament
– Définir et identifier les enjeux liés au circuit du médicament
– Identifier les avantages et les inconvénients de la pharmacie interne et la pharmacie de ville
– Être en capacité de prescrite et d’analyser des ordonnances Maîtriser les différentes étapes du circuit du médicament, les rôles et responsabilités des différents acteurs
– Préparer et administrer des médicaments

CONTENU

Jour 1
Le cadre réglementaire relatif au circuit du médicament
– Définitions : la pharmacovigilance, l’iatrogène médicamenteuse, l’erreur médicamenteuse évitable, les grandes étapes du circuit du médicament : Prescription – Dispensation – Administration
– Le cadre réglementaire relatif au circuit du médicament
– Le contexte de la prise en charge médicamenteuse chez la personne accueillie

Les avantages et les inconvénients de la pharmacie interne et de la pharmacie de ville
– Atelier en groupe

La prescription et l’analyse des ordonnances (iatrogénie et conciliation médicamenteuse)
– Présentation de la législation et de la jurisprudence
– Les règles de bonnes pratiques concernant la prescription
– La position de l’IDE face aux prescriptions
– L’analyse des ordonnances
– Focus sur la conciliation médicamenteuse

Le circuit du médicament : étapes et points critiques
– Les modes d’organisations
– Les sous processus
– Le rôle de chaque intervenant dans le processus et les différentes responsabilités
– Règlementation et recommandations en matière de distribution
– Le rôle propre infirmier
– Le rôle de l’aide-soignant

Jour 2
Les différentes étapes du circuit du médicament, les rôles et responsabilités des différents acteurs
– Les principes qualité appliqués au circuit du médicament
– Le circuit sous assurance qualité
– La qualité des soins

La préparation des médicaments
– Le rôle de chaque professionnel dans la préparation : ce que disent la législation et la jurisprudence
– La préparation des semainiers
– Les organisations à mettre en place pour fiabiliser cette étape

Les méthodes d’administration
– Les voies orales : formes sèches ou liquides
– Les Aérosols
– Les autres voies

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 12422200041
Sigle ODPC : FORMAVENIR PERFORMANCES
Identifiant ODPC : 1242
Profession(s) visée(s) : Aide-soignant,Auxiliaire de puériculture,Infirmier,Masseur-kinésithérapeute,Médecin,Pharmacien,Préparateur en pharmacie,Sage-Femme
Type d’action : Formation continue
Format de l’action : Présentiel
Prix de vente en € : 300,00 €
Effectif Maximum par Session : 15

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique