Selection de l'ABUM

Le fil d'actualité de l'ABUM

Grâce à ses partenaires VIDAL et EDIMARK, l’Association Bon Usage du Médicament vous permet d’accéder à toute l’actualité en lien avec le bon usage du medicament. Elle intègre les sujets Covid-19. Suivez au fur et à mesure de leurs publications les recommandations de la HAS, les décisions et les notes de l’ANSM, les articles des revues professionnelles sur le sujet… Une base exhaustive et facile d’accès pour suivre l’évolution de la stratégie vaccinale, lire les études sur l’efficacité des tests ou les résultats des nouveaux protocoles de prise en charge thérapeutique…

Interview du Dr Thierry Gonzalez – « Mésusage des Stéroïdes Anabolisants Androgènes (SAA) »

Courte synthèse de l’interview du Dr Gonzalez :

Médecin du CSAPA Paris 14ème -Médecin du Travail – DESC en Addictologie

Service d’Addictologie et Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) du Dr Xavier LAQUEUILLE – Centre Hospitalier de Saint Anne – Paris 14ème

Votre article donne une synthèse sur le mésusage des Stéroïdes Anabolisants Androgènes (SAA) , parfait tableau d’abus médicamenteux volontaire avec des risques énormes pour la santé et vous nous expliquez quels sont les profils de ces consommateurs, les molécules concernées, leurs pratiques et les conséquences physiques et psychiques. C’est un sujet rarement abordé en médecine.

Haute Autorité de santé

Analyser les évènements indésirables graves associés aux soins pour agir sur la sécurité du patient

La troisième Enquête nationale sur les évènements indésirables liés aux soins (ENEIS 3) met en évidence la survenue de 4 EIGS par service de 30 lits par mois

En détail dans la base des évènements remontés à la HAS : on constate que la proportion d’EIGS déclarés comme évitables reste élevée et majoritaire (56 % en 2020 contre 51 % en 2019) Les types d’EIGS qui reviennent le plus sont à nouveau les suicides, les chutes et les erreurs médicamenteuses. Sur ces dernières, c’est l’erreur de dose de médicament qui est la plus fréquemment déclarée, devant l’erreur de médicament ou l’erreur de patient. Sur les 4 années de déclarations, les erreurs de doses représentent 47 % de l’ensemble des erreurs médicamenteuses déclarées (soit 169 erreurs de doses sur 362 erreurs médicamenteuses).

Progesterone voies d’administration et pour quelles femmes ?

La progestérone naturelle (PN) est sécrétée par les ovaires, le placenta et le système nerveux central (SNC) (neurohormone). Sa synthèse à l’identique a permis son utilisation en thérapeutique, mais elle doit être distinguée des progestatifs de synthèse aux propriétés pharmacologiques bien dif-férentes. La confusion est malheureusement trop souvent faite dans la littérature.La PN par voie orale ayant une biodisponibilité limitée, son administration a d’abord été intramusculaire. Dans les année 1980, la technique de la micronisation mise au point en France a rendu possible son administration per os (p.o.). D’autres voies ont été testées : vaginale, implant, injection sous-cutanée, rectale et transdermique. En pratique, les 2 modes d’administration dans le cadre d’un trai-tement hormonal de la ménopause (THM) sont les voies orale et vaginale qui ont des indications et des effets très différents.

ABT et nouvelles categorisations cliniques et conséquences

ABT et nouvelles categorisations cliniques et conséquences

  • La pharmacodynamie a profondément modifié la catégorisation clinique des antibiotiques.
  • La nouvelle catégorie “sensible à forte posologie” ou “sensible à forte exposition”, qui remplace l’ancienne catégorie “intermédiaire”, doit être une incitation forte à l’utilisation des antibiotiques concernés.
  • Le succès du projet de mise en oeuvre des nouvelles recommandations tient tout autant – sinon plus – dans les efforts consacrés aux actions pédagogiques menées auprès des cliniciens (et des étudiants), qu’à la qualité des actions entreprises pour modifier et améliorer la présentation des résultats.
Un regard pour toi

Un regard pour toi

1,7 Million déficients visuels ne peuvent pas :

  • « lire » les dates de péremption de leurs médicaments
  • les reconnaitre s’ils ne lisent pas le braille
  • connaitre la posologie des médicaments qu’ils doivent prendre pour suivre leur
    traitement convenablement
  • Seul L’emballage des boites de médicaments est étiqueté en braill

12% des non-voyants soit 8000 personnes environ lisent le braille.

Un regard pour toi

Ni les plaquettes ni les dates de péremption des médicaments ne sont identifiables.
Dans ce contexte, l’association « Un regard pour toi » a créé un boitier :
Le boitier TAGS BR’EYE qui permet à tous les déficients visuels de pouvoir identifier leurs objets du quotidien ainsi que leurs dates de péremption (médicaments, produits frais, produits d’entretien, produits d’hygiène) et leur mode d’utilisation très facilement et de façon sûre.
Nous pouvons également identifier les ordonnances (celles que nous gardons), par exemple un traitement à renouveler, ou un examen médical à réaliser.
Ce boitier est une véritable innovation technologique pour les personnes mal et non voyantes dans tous les gestes de la vie courante.

  • Grâce au boitier la personne non voyante va :
    écouter le contenu des puces collées sur les produits et ordonnances
  • les enregistrer
  • les effacer autant de fois que nécessaires

Association UN REGARD POUR TOI

unregardpourtoi.asso@gmail.com

www.unregardpourtoi-asso.fr

Recherche thématique