Un regard pour toi

Un regard pour toi

1,7 Million déficients visuels ne peuvent pas :

  • « lire » les dates de péremption de leurs médicaments
  • les reconnaitre s’ils ne lisent pas le braille
  • connaitre la posologie des médicaments qu’ils doivent prendre pour suivre leur
    traitement convenablement
  • Seul L’emballage des boites de médicaments est étiqueté en braill

12% des non-voyants soit 8000 personnes environ lisent le braille.

Un regard pour toi

Ni les plaquettes ni les dates de péremption des médicaments ne sont identifiables.
Dans ce contexte, l’association « Un regard pour toi » a créé un boitier :
Le boitier TAGS BR’EYE qui permet à tous les déficients visuels de pouvoir identifier leurs objets du quotidien ainsi que leurs dates de péremption (médicaments, produits frais, produits d’entretien, produits d’hygiène) et leur mode d’utilisation très facilement et de façon sûre.
Nous pouvons également identifier les ordonnances (celles que nous gardons), par exemple un traitement à renouveler, ou un examen médical à réaliser.
Ce boitier est une véritable innovation technologique pour les personnes mal et non voyantes dans tous les gestes de la vie courante.

  • Grâce au boitier la personne non voyante va :
    écouter le contenu des puces collées sur les produits et ordonnances
  • les enregistrer
  • les effacer autant de fois que nécessaires

Association UN REGARD POUR TOI

unregardpourtoi.asso@gmail.com

www.unregardpourtoi-asso.fr

ludocare

Ludocare : améliorer la santé des enfants âgés atteints de maladies chroniques

Ludocare : améliorer la santé des enfants âgés de 3 à 11 ans atteints de maladies chroniques

Ludocare est née d’un constat sans appel : les patients atteints de maladies chroniques ne prennent pas ou mal leur traitement, en raison notamment de leur complexité́ et de leur lourdeur au quotidien. Selon l’OMS (2006), seulement 50% d’entre eux sont observants. Ce manque d’observance entraîne des conséquences graves telles que la détérioration de l’état de santé et de la qualité́ de vie des patients, ainsi que des surcoûts majeurs pour le système de santé. A titre d’exemple, le non-contrôle de l’asthme infantile en France représente 500 millions € par an.

L’éducation thérapeutique – qui rend le patient plus autonome et facilite l’adhésion aux traitements – doit se faire dès le plus jeune âge. En effet, un enfant observant sera un futur adulte observant avec une meilleure qualité de vie.

Créée en 2017, la startup lyonnaise se donne pour mission de répondre à cet enjeu majeur de santé publique en améliorant la santé des enfants âgés de 3 à 11 ans atteints de maladies chroniques. Ludocare propose des thérapies digitales au service des patients, de leur entourage et des professionnels de santé.
Les thérapies digitales développées par Ludocare viennent en complément d’un traitement médicamenteux. Elles ont vocation à perfectionner l’efficience des traitements par un accompagnement personnalisé qui autonomise l’enfant, en agissant sur l’observance thérapeutique à deux niveaux :

  • L’observance, en influant sur le comportement quotidien de l’enfant et en lui permettant d’intégrer son traitement à une routine ;
  • Le bon usage, en guidant l’enfant dans les bons gestes pour éviter les mésusages et maximiser l’efficacité des médicaments.

Des robots connectés ont ainsi été développés, les solutions fabriquées en France sont marquées CE dispositif médical et en conformité avec le RGPD. Elles répondent aux normes quant à la gestion des données de santé recueillies et sécurisées chez un hébergeur certifié en France.
La mission de Ludocare : améliorer la santé des jeunes patients en leur permettant de devenir autonome
dans la gestion de leur traitement. Les objectifs : une stabilisation du traitement de fond et un contrôle de la maladie pour une amélioration de l’état de santé et de la qualité de vie à terme.

Les solutions de Ludocare ont un impact sur la santé immédiate du patient. Ce bénéfice médical relaté par les utilisateurs des solutions doit maintenant faire l’objet d’une étude clinique pour, à l’avenir, bénéficier d’une prise en charge par l’assurance maladie : l’une des volontés fortes de Ludocare pour que tous les enfants en ayant besoin puissent en bénéficier.

Contacts :

Alexandra de la Fontaine, alexandra.delafontaine@ludocare.com

Hephai logo

HEPHAÏ – Aider les patients atteints l’asthme et la BPCO

Hephaï développe une plateforme digitale d’éducation, basée sur l’intelligence artificielle, pour aider les patients à bien utiliser leurs thérapeutiques inhalées prescrites dans l’asthme et la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), et ainsi favoriser leur bon usage.

Face à une grande hétérogénéité des thérapeutiques inhalées, on constate un véritable manque d’informations sur les bons gestes à adopter par les patients : 30 à 40% d’entre eux ne savent pas bien utiliser leurs inhalateurs et font une erreur critique en les utilisant. L’utilisation d’un inhalateur n’est pas instinctive : elle nécessite de la dextérité avec des enchainements parfois complexes de mouvements. Les erreurs critiques engendrent une inefficacité du traitement inhalé, et ont des conséquences médicales majeures.

Grâce à l’intelligence artificielle, l’application Hephaï permet d’évaluer de façon automatique les sons et les gestes effectués par le patient lors de la prise de son inhalateur. Concrètement, l’application permet au patient de se filmer directement quand il prend son inhalateur (à partir de son smartphone, de son ordinateur ou de sa tablette), et de le guider via un coach virtuel. Ce coach virtuel va l’aider à mieux comprendre les enchaînements de mouvements et la gestuelle adaptée à l’utilisation correcte de l’inhalateur.
Hephaï permet aussi de mettre en place un processus correctif si la prise n’a pas été bien faite, avec des indications sur les erreurs lors de la prise, et une vidéo éducative pour apprendre les bons gestes

Hephaï développe une plateforme digitale d’éducation

Hephaï a pour objectif principal d’améliorer la santé respiratoire des patients atteints de pathologies respiratoires chroniques en favorisant le bon usage des inhalateurs, mais a aussi pour objectif de rassembler des données réelles (RWE) sur l’utilisation des médicaments inhalés prêts à l’emploi mis sur le marché. La plateforme digitale s’appuie sur 10 années de recherche préalable sur les médicaments inhalés prescrits dans l’asthme et la BPCO et le succès du guide ZEPHIR.

Le lancement de l’application gratuite HEPHAÏ sur smartphones, ordinateurs et tablettes est prévu en 2022, en partenariat avec des entreprises pharmaceutiques, notamment Chiesi qui a noué un partenariat avec Hephaï cette année.

Créée en 2019 à Paris par Valéry Trosini-Désert, Serge Kinkingnéhun et Thomas Similowski, la société HEPHAÏ est incubée au sein de Paris Biotech Santé et fait partie de l’accélérateur Wilco. Elle compte parmi ses partenaires l’AP-HP, Bpifrance et Microsoft.

www.hephai.eu

Valéry TROSINI-DESERT Pneumologue – Hôpital Pitié Salpêtrière : valery.trosini-desert@aphp.fr

Defimedoc

Défimédoc : mieux connaître les médicaments pour diminuer la iatrogénie

Defimedoc

Découvrez Défimédoc, le rapid-learning sur les médicaments !

Avec plus de 3000 principes actifs commercialisés en France, la masse d’informations à connaitre sur les médicaments, pour un professionnel de santé, est considérable et en constante évolution. Même si nombre d’informations sont accessibles sur internet, un « socle de base » d’une centaine de médicaments ou classes thérapeutiques parmi les plus courants doit être actualisé en continu pour une prise en charge optimale du patient et une limitation de la iatrogénie.

Un format innovant : l’application mobile de rapid-learning sur les médicaments !

  • Première application mobile consacrée à la mise à jour des connaissances sur le médicament, Défimédoc est destiné aux pharmaciens et à tout professionnel de santé prescrivant, dispensant, ou administrant des médicaments.
  • Défimédoc propose deux nouveaux Quiz par semaine sur une même classe de médicament : un quiz de synthèse et un quiz de cas pratiques. Toutes les connaissances sont ainsi réactualisées progressivement : AINS, anticoagulants oraux directs, tramadol, insulines, fluoroquinolones… de façon à minimiser le risque de iatrogénie. Une fois par mois, le Quiz porte sur l’actualité du médicament : alertes ANSM, nouveaux médicaments, actualités Covid-19… Chaque Quiz est rédigé par un Dr en pharmacie. Défimédoc est indépendant de l’industrie pharmaceutique.
  • Plus encore en cette période de suroccupation des professionnels de santé, l’attrait du rapid-learning est évident : 3 minutes suffisent à valider chaque Quiz, qui peut être refait à volonté pour améliorer son score. Le rapid-learning sur les médicaments est efficace et non chronophage.

Une application mobile ludique et motivante

  • Pour entretenir la motivation des apprenants, Défimédoc a mis en place toute une série d’astuces, façon coaching sportif : un côté « jeu » avec des écrans de scores qui positionnent l’apprenant parmi l’ensemble des utilisateurs, des graphiques d’évolution du score cumulé, la visualisation du % de Quiz validés, le taux d’amélioration, le taux de participation au fil des semaines… L’application envoie des notifications à la sortie de chaque nouveau Quiz, ce qui est un bon moyen de ne pas oublier que le rapid-learning est avant tout une affaire de régularité.
  • Chaque classe de médicament associée à un Quiz fait l’objet d’une fiche de synthèse en 10 points consultable à tout moment. La bibliographie figure à la fin de chaque Fiche et les contenus sont mis à jour en temps réel. À tout moment, il est possible de se référer à la Fiche l’Essentiel pour vérifier un effet indésirable ou une contre-indication d’un médicament.
  • L’application comporte également des espaces d’échanges autour des thèmes des Quiz, destinés à demander l’avis d’un confrère ou à apporter un témoignage intéressant pour l’ensemble des apprenants. Cette partie de social-learning est modérée par Défimédoc.
  • L’application Défimédoc est proposée sous forme d’abonnement mensuel ou annuel.

Créer un Observatoire Défimédoc à partir des datas de l’application de rapidlearning

A partir de toutes les réponses recueillies dans l’application de rapidlearning, Défimédoc entend contribuer à la lutte contre la iatrogénie en mettant en exergue sous forme d’Observatoire, les zones de fragilité ou les idées fausses qui circulent auprès des professionnels de santé. Un plus pour les professionnels de santé eux-mêmes mais aussi une aide à la vigilance pour les Agences de Santé et d’une façon générale pour tous ceux qui sont directement impactés par le coût humain et financier de la iatrogénie.

De nombreux autres projets de développements sont à l’étude : ajout d’intelligence artificielle pour gérer les parcours de rapid-learning, articulés sur différents niveaux de difficulté des Quiz, création d’un auto-questionnaire d’évaluation périodique, à partir de 10 cas de comptoirs tirés au hasard dans la base des Quiz Défimédoc… La finalité est identique : se tester, réviser et apprendre régulièrement l’essentiel sur les médicaments, de façon à limiter le risque de iatrogénie.

Une start-up à la recherche d’investisseurs pour de nouveaux développements

Pour développer ces projets, la start-up Défimédoc, créée par Florence Bontemps, Dr en pharmacie, ancienne Directrice Scientifique du Moniteur des Pharmacies, est à la recherche de partenaires financiers.

Florence Bontemps a toujours cherché à innover en matière de formation, à la recherche de moyens pédagogiques qui faciliteraient la formation et l’information des professionnels de santé. Après un an de recherche et développement menés en lien avec l’équipe de KNP Labs, son partenaire informatique, une première version de l’application de rapid-learning sur les médicaments est expérimentée en mai 2019 via l’URPS Pharmaciens Ile-de-France, puis dans la foulée, l’application Défimédoc est lancé sur les Stores en septembre 2019.

Le bouche-à-oreille a permis de convaincre en 18 mois et malgré la crise sanitaire, plus de 600 pharmaciens. Les grands comptes de la pharmacie vont maintenant prendre le relai pour faire connaître l’application Défimédoc.

Défimédoc recherche maintenant des investisseurs pour poursuivre le développement de l’application de rapid-learning au-delà des 200 Quiz déjà disponibles et pour développer l’ensemble des projets en attente, et notamment l’Observatoire Défimédoc, un atout majeur au service de la  lutte contre la iatrogénie.

Recherche thématique