Programme DPC : Formation DPC – DIAGNOSTIQUER ET TRAITER LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES. Serious game

Contexte du programme de DPC

Les infections respiratoires représentent un motif fréquent de recours en médecine générale1. On distingue les infections respiratoires hautes (rhinopharyngite, angine, sinusite aiguë et otite moyenne aiguë) et les infections respiratoires basses aiguës (IRB) de l’adulte regroupant plusieurs maladies de gravité variable : bronchites aiguës, exacerbations de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), et pneumonies aiguës communautaires (PAC). Même si les IRB sont le plus souvent des épisodes de bronchites aiguës virales (80 %) ne nécessitant pas d’antibiotique, le diagnostic différentiel est parfois difficile entre ces différentes maladies. En Europe, le taux de prescription d’antibiotiques pour les IRB a été estimé entre 70 et 90 %, ce qui est particulièrement élevé au regard de la faible incidence des infections bactériennes. En 2012, la consommation française d’antibiotiques figurait parmi les plus élevées d’Europe avec 29 doses thérapeutiques quotidiennes (DTQ) pour 1 000 habitants. Cette forte consommation d’antibiotiques est associée à des taux plus élevés de résistance.
La résistance aux antibiotiques est reconnue comme une des plus grandes menaces pour la santé publique en Europe et au niveau mondial. Les conséquences de ce défi sanitaire croissant sont nombreuses : un allongement des durées d’hospitalisation, une hausse de la mortalité, des impasses thérapeutiques, etc. Actuellement, on estime que 25 000 personnes meurent chaque année des suites de la résistance aux antibiotiques en Europe. Au niveau mondial, ce chiffre pourrait atteindre 10 millions d’ici 20502. Le coût économique cumulé est de 1,5 milliards d’euros par an au sein de l’Union européenne.
Le DPC est basé sur la prise en compte des priorités de santé publique. La juste prescription des antibiotiques et mesures de prévention des infections pour maitriser l’antibiorésistance est l’orientation numéro 10 des orientations pluriannuelles prioritaires de DPC dans le cadre de la politique nationale de santé pour 2020-2022.
L’objectif de cette formation est d’améliorer la pertinence de la prescription des antibiotiques dans les infections respiratoires basses chez l’adulte et l’enfant, dans ce contexte de surprescription d’antibiotiques et d’antibiorésistance.
Objectifs

Objectif général : Améliorer les compétences en prescription des antibiotiques dans les infections respiratoires basses en soins premiers.
Objectifs intermédiaires :
1. Être capable de s’approprier les dernières données validées sur les infections respiratoires basses
2. Mettre en œuvre la prise en charge et le traitement adapté de la bronchite selon les dernières recommandations
3. Gérer la prise en charge et le traitement des exacerbations de bronchopathie chronique obstructive
4. Adapter la prise en charge selon la situation clinique, notamment thérapeutique dans les pneumopathies aigues communautaire et évoquer les différentes ressources pour répondre aux questions des praticiens
5. S’approprier les dernières données validées sur le sujet des infections au Covid-19, et revenir sur un sujet au cœur de l’actualité, pouvoir informer le patient

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 11102200046
Sigle ODPC : CNGE FORMATION
Identifiant ODPC : 1110
Profession(s) visée(s) : Médecin,Pharmacien
Type d’action : Formation continue
Format de l’action : Non présentiel
Prix de vente en € : 285,00 €
Effectif Maximum par Session : 200

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique