Le circuit du médicament en EHPAD : sécuriser et responsabiliser – Formation DPC

– Sensibiliser les apprenants aux effets indésirables médicamenteux (iatrogène) chez la personne âgée
– Identifier réglementairement le rôle de chaque soignant dans le circuit du médicament
– Rappeler que tous les médicaments ne s’écrasent pas
– Référencer les personnes à risque
– Prévenir l’effet iatrogène par la déclaration des incidents précurseurs

Sécuriser le circuit du médicament – Formation DPC

-Prévenir la iatrogènie médicamenteuse

-Sensibiliser les apprenants au cadre réglementaire

– Identifier le rôle de chaque soignant et sa responsabilité

– Etre capable de proposer des moyens ou des actions d’améliorations pour optimiser à chaque étape du circuit du médicament la sécurisation de la Prescription, de la Dispensation, du Stockage, de la PDA, et de la Distribution/administration, Évaluation)

– Planifier la standardisation et la codification des nouvelles pratiques dans les différents services.

« classe virtuelle » Le circuit du médicament en EHPAD sans pharmacie à usage intérieur: sécuriser et responsabiliser – Formation DPC

Prévenir la iatrogène médicamenteuse
Sensibiliser les apprenants au cadre réglementaire
Identifier le rôle de chaque soignant
Sécuriser les différentes étapes du circuit du médicament (Prescription, Dispensation, Stockage, PDA, Distribution/administration, Évaluation) en proposant des moyens et des actions d’amélioration.
Planifier la standardisation des nouvelles pratiques dans les différents services.

Prise en charge de l’angor stable chronique et de l’insuffisance cardiaque chronique – Formation DPC

Contexte :
Les prescriptions de patients souffrant de pathologies cardiovasculaires représentent la moitié voire plus, des ordonnances en officine,
Dernier maillon de sécurité pour le patient, l’infirmier et le pharmacien ont un rôle capital pour éviter l’iatrogénie et/ou complication (s) de ces pathologies : Hypertension Artérielle (HTA), Insuffisance coronarienne chronique (/Angor stable) et Insuffisance cardiaque chronique
La mise à jour incontournable de la connaissance de leur prise en charge (PEC) thérapeutique permet de l’optimiser. Sachant qu’outre les médicaments, des traitements non pharmacologiques font partie intégrante de « l’arsenal » thérapeutique pour certains patients (implantation de défibrillateur/stimulateur cardiaques, prothèses valvulaires, stents …). Ces derniers impliquent une approche éclairée pour une PEC globale « stratifiée » (personnalisée) afin qu’aucune condition propre à chaque patient ne soit occultée PEC pour assurer un suivi/accompagnement du patient à l’officine en plus des facteurs de risque associés et du conseil des règles hygiéno-diététiques. L’objectif majeur est de réduire la morbi-mortalité cardiovasculaire et l’incidence des complications potentielles.

• Angor chronique (/stable)
La PEC de la coronaropathie athéromateuse permet de prévenir l’incidence du syndrome coronarien aigu (SCA) avec sus-décalage du segment ST (ST+), ou infarctus du myocarde (IDM), objectif majeur, ainsi que la diminution de la morbi-mortalité par IDM et la fréquence et/ou intensité des épisodes douloureux.
• Insuffisance cardiaque chronique (ICC)
Du point de vue étiologique, 75% des patients insuffisants cardiaques ont des antécédents d’hypertension artérielle avec complications potentielles graves (décès).
?

Objectifs pédagogiques :

A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable :

1. De sécuriser la prise de médicaments par :
a. Détection des IAM et leur gestion
b. Optimisation de la thérapeutique globale, suivi du patient, adaptation posologique éventuelle par le médecin traitant pour une PEC stratifiée afin d’éviter les effets indésirables et assurer l’efficacité/efficience du traitement, plan de prise et conseil associés au patient

2. D’approfondir ses connaissances personnelles concernant ces pathologies, leurs complications, leurs traitements et le suivi du patient angoreux et/ou insuffisant cardiaque chronique

3. De maîtriser la physiopathologie et saura assurer la prise en charge globale du patient et de l’observance du traitement afin de diminuer le risque de complications de ces deux pathologies et à terme selon le contexte du patient de diminuer la mortalité

4. De consolider son savoir-faire fondé sur une méthodologie rigoureuse pour la PEC globale du patient en intégrant une démarche collaborative avec les autres acteurs de santé

5. D’accompagner un patient hypertendu

Ce programme de formation adapté à la pratique officinale est centré sur les missions essentielles du pharmacien.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’approfondissement des connaissances, en s’appuyant sur des enseignements magistraux et des mises en situations autour de cas patients.

Prise en charge de l’hypertension artérielle – Formation DPC

Contexte :
Les prescriptions de patients souffrant de pathologies cardiovasculaires représentent la moitié voire plus, des ordonnances.
Dernier maillon de sécurité pour le patient, le pharmacien et l’infirmier ont un rôle capital pour éviter l’iatrogénie et/ou complication (s) de ces pathologies : Hypertension Artérielle (HTA), Insuffisance coronarienne chronique (/Angor stable) et Insuffisance cardiaque chronique
La mise à jour incontournable de la connaissance de leur prise en charge (PEC) thérapeutique permet de l’optimiser. Sachant qu’outre les médicaments, des traitements non pharmacologiques font partie intégrante de « l’arsenal » thérapeutique pour certains patients (implantation de défibrillateur/stimulateur cardiaques, prothèses valvulaires, stents …). Ces derniers impliquent une approche éclairée pour une PEC globale « stratifiée » (personnalisée) afin qu’aucune condition propre à chaque patient ne soit occultée PEC pour assurer un suivi/accompagnement du patient à l’officine en plus des facteurs de risque associés et du conseil des règles hygiéno-diététiques. L’objectif majeur est de réduire la morbi-mortalité cardiovasculaire et l’incidence des complications potentielles.

Hypertension artérielle (HTA)
Facteur de risque (FDR) cardiovasculaire, l’HTA non contrôlée et/ou son absence de traitement conduit à une majoration de l’incidence des accidents liés à l’athérome et peut se compliquer par une atteinte d’autres organes (cœur, rein, yeux).

Objectifs pédagogiques

A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable :

• Evaluer et optimiser la pertinence et l’efficience des traitements et de sécuriser la dispensation

• Maîtriser l’iatrogénie médicamenteuse et le bon usage des produits de santé dans l’esprit de l’arrêté du 6 avril 2011 (article 13)

• Aider le patient à mieux comprendre son traitement et ses objectifs pour améliorer son observance. Le but étant de diminuer le risque de complications de l’HTA sur les organes cibles (Cerveau, cœur, rein, yeux et artères périphériques viscérales et des membres)

• Encourager le patient à respecter les règles hygiéno-diététiques et lui expliquer le gain bénéfique qui en résulte

• Accompagnement du patient hypertendu : suivi régulier / Education thérapeutique voire Bilan partagée de médication en cas d’éligibilité

Recherche thématique