Programme DPC : Psychopharmacologie – Intérêt clinique du monitorage plasmatique des psychotropes et du génotypage des cytochromes P450 – Formation DPC

1) Contexte de l’action DPC :
La prise en charge individualisée des patients est une préoccupation de plus en plus présente en médecine. En psychiatrie, les traitements sont le plus souvent prescrits sur une durée prolongée. Une observance rigoureuse par les patients est une condition majeure de leur succès. La prescription doit donc être sûre, rationnelle et idéalement personnalisée. Pour cela, il semble important de repérer les facteurs de variabilité interindividuelle dans la réponse aux psychotropes. Plusieurs paramètres interviennent : le patient et sa maladie, les facteurs environnementaux mais aussi le patrimoine génétique de l’individu. En effet, une partie de la variabilité de la réponse aux médicaments peut être expliquée par l’existence de polymorphismes génétiques situés sur des gènes qui codent pour des protéines intervenant dans le métabolisme des médicaments. Ils sont associés à des gains ou des pertes de fonction. La psychopharmacologie et la pharmacogénétique sont des outils d’aide à la prescription, utiles pour repérer des situations à risque d’augmentation des effets indésirables ou de manque d’efficacité. Il est possible d’intégrer l’influence des facteurs non génétiques (interactions, comorbidités, etc.) et d’avoir une appréciation phénotypique par le monitorage plasmatique des psychotropes. L’objectif de ce DPC est d’intégrer ces deux examens, aisés à obtenir et complémentaires dans leurs apports, pour guider dans le choix des traitements et des posologies.
2) Déroulement du programme :
– Une séance présentielle cognitive (le jeudi 7 octobre 2021 de 9h à 12h30 à La Baule) qui reprendra des notions de pharmacologie adaptée à la pratique clinique quotidienne, insistera sur les situations à risque d’interactions médicamenteuses et d’iatrogénie, et présentera enfin les indications, intérêts, limites et modalités pratiques des examens complémentaires que sont le monitorage plasmatique des psychotropes et le génotypage des cytochromes P450. Ces apports théoriques seront illustrés par des situations concrètes et la démarche pédagogique sera interactive.
– Une démarche d’amélioration de la pratique au cours de la pratique quotidienne et ordinaire du psychiatre avec un audit clinique réalisé avant et après la séance présentielle pour objectiver les compétences en termes de prescription et d’optimisation des psychotropes.
3) Objectifs du programme :
En fin de programme, le participant sera capable de :
2
– Construire une ordonnance de psychotropes selon les règles de bonnes pratiques en tenant compte de la balance bénéfice/risque mais aussi efficacité/tolérance
– Connaitre les indications, les limites et les modalités des dosages médicamenteux
– Connaitre les indications, les limites et les modalités d’un génotypage des cytochromes P450
– Mettre en place un travail de collaboration pluriprofessionnelle clinicien-pharmacien-biologiste pour les patients dits non répondeurs ou présentant des effets indésirables à faible posologie

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 17202200008
Sigle ODPC : ODPCPsy-AEFCP
Identifiant ODPC : 1720
Profession(s) visée(s) : Médecin
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles + Formation continue
Format de l’action : Mixte
Prix de vente en € : 400,00 €
Effectif Maximum par Session : 25

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique