Prévention coordonnée des Evènements Indésirables Médicamenteux (EIM) en soins primaires, Prescription des Interventions Non Médicamenteuses Validées (INMV) – Formation DPC

Programme DPC : Prévention coordonnée des Evènements Indésirables Médicamenteux (EIM) en soins primaires, Prescription des Interventions Non Médicamenteuses Validées (INMV) – Formation DPC

Les effets indésirables médicamenteux (EIM) représentent un important problème de santé publique puisqu’ils sont à l’origine de 130 000 hospitalisations et de près de 10 000 décès par an en France, ces EIM étant tout particulièrement fréquents et graves chez les personnes âgées. Leur prévention, qui est une priorité nationale (programme national pour la sécurité des patients ; stratégie nationale de santé), demande une coordination entre les patients, leurs aidants quand ceux-ci sont âgés, les médecins prescripteurs exerçant en soins primaires (et dans les établissements médico-sociaux) et les médecins exerçant dans les établissements de santé (médecin hospitaliers) qui reçoivent les patients après EIM graves, les soins hospitaliers étant eux-mêmes à l’origine d’une dépendance iatrogène.
Des thérapeutiques non médicamenteuses sont recommandées comme traitement de fond dans les maladies chroniques. La principale condition du développement de la prescription des thérapeutiques non médicamenteuses est l’évolution de la façon dont la collectivité (professionnels et patients) se représente la notion de « traitement ». Les représentations collectives sont à l’heure actuelle principalement centrées sur l’action médicamenteuse dans une perspective curative. Il importe de promouvoir une conception plus globale de la notion de « traitement » dans laquelle les prises en charge médicamenteuses et non médicamenteuses apparaissent comme complémentaires dans un objectif à la fois curatif et préventif.

Cette formation proposée par la Faculté de Médecine de Nîmes vise à :
– identifier, connaître, appréhender, évaluer et prévenir les EIM les plus fréquents en soins primaires, pour les médicaments les plus fréquemment prescrits dans les situations pathologiques des maladies chroniques les plus fréquemment rencontrées en soins primaires ceci dans une démarche d’amélioration de la qualité des soins et de gestion des risques.
– améliorer la pertinence des prescriptions médicamenteuses afin d’éviter les EIM potentiellement graves (conduisant à l’hospitalisation en particulier).
– améliorer la pertinence des prescriptions non médicamenteuses en tenant compte du stade de motivation des personnes, de leurs ressources financières, des possibilités sur leur territoire.
– améliorer la capacité des médecins exerçant en soins primaires et en établissement médico-social à travailler en synergie avec les médecins spécialistes, les médecins exerçant en établissements de soins et les autres professionnels du soin.

Les regards croisés entre médecins généralistes et hospitaliers sont d’autant plus importants que nombre d’EIM sont liés à un manque d’information du médecin traitant sur les EIM observés à l’hôpital et sur les raisons des changements de traitement opérés pendant les hospitalisations.

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 15752200001
Sigle ODPC : UM
Identifiant ODPC : 1575
Profession(s) visée(s) : Médecin
Type d’action : Formation continue
Format de l’action : Présentiel
Prix de vente en € : 760,00 €
Effectif Maximum par Session : 80

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique