Programme DPC : Médicaments en Questions – Formation DPC

Contexte de l’action
Les effets nocifs des médicaments font de nombreuses victimes tous les jours. En France, le nombre de morts causées par les médicaments peut être estimé à environ 20 000 par an. Chaque année, environ 3 à 4 personnes hospitalisées sur 100 le sont à cause d’un effet nocif de médicaments. Des réhospitalisations pour effet indésirable ont parfois pour motif le même effet indésirable, causé par le même médicament. De très nombreux médicaments sont impliqués.
Objectifs du programme
Le programme Médicaments en Questions vise à aider les professionnels de santé à prévenir la iatrogénie médicamenteuse, c’est à dire les effets indésirables causés par des médicaments, à mieux y faire face, et à la réduire.
Le programme Médicaments en Questions intègre les recommandations de la fiche de cadrage de l’orientation prioritaire de DPC « Bon usage des médicaments »:
– la mémorisation de données de l’évaluation par Prescrire, concernant la balance bénéfices-risques et les effets indésirables des médicaments ;
– une démarche réflexive sur les troubles d’origine médicamenteuse et la voie pour écarter un médicament ayant une balance bénéfices-risques défavorable ;
– en support de la démarche réflexive, des formulaires d’analyse des pratiques s’appuyant sur des indicateurs de qualité.
– une communauté d’échanges entre professionnels de santé inscrits au programme, l’ »Atelier », pour le partage d’informations et l’élaboration collective de piste d’amélioration de la pratique.
Objectifs de chaque composante
Ce programme combine une activité d’analyse de la pratique professionnelle avec suivi d’indicateurs de qualité (formulaires d’analyse de la pratique) et une activité de formation continue (lecture de la revue « Prescrire » et réalisation de tests de lecture mensuels), auxquelles s’ajoutent une activité de déclaration d’effets indésirables médicamenteux au système public de pharmacovigilance, et des activités partagées au sein d’un forum en ligne interprofessionnel.
Objectifs de la formation continue
L’étape « Formation continue » du programme « Médicaments en Questions » s’appuie sur :
– la lecture de « Prescrire », revue mensuelle pour les soignants tels que médecins, pharmaciens, infirmiers, avec des informations sur les traitements médicamenteux, leur balance bénéfices-risques, les effets indésirables et les interactions médicamenteuses de ces traitements. Les textes « Prescrire » sont des synthèses élaborées à partir des données de l’évaluation. La revue « Prescrire » est indépendante ; elle est libre de toute influence de firmes pharmaceutiques ; elle financée exclusivement par les abonnés, sans publicité ni subvention, ni sponsor ni actionnaire. L’ensemble des rédacteurs et des responsables de la Rédaction de « Prescrire » signent chaque année une déclaration personnelle d’absence de conflit d’intérêts. Les rédacteurs de « Prescrire » sont médecins (généralistes ou spécialistes, exerçant en cabinet libéral ou à l’hôpital), pharmaciens (officinaux ou hospitaliers), infirmiers, ou chirurgiens-dentistes.
– la réalisation du « Test de Lecture mensuel Prescrire » qui nécessite une lecture régulière et approfondie de la revue « Prescrire ». Le « Test de Lecture mensuel Prescrire » compte onze questionnaires mensuels consécutifs de dix groupes de questions à 4 items, portant sur un numéro de la revue.
Le « Test de Lecture mensuel Prescrire » s’appuie sur une méthode éprouvée. L’impact du « Test de Lecture mensuel Prescrire » a été détaillé dans une étude comparative « Quasi-experimental Study on the Effectiveness of the Readers’ Test in the Medical Journal La revue Prescrire » (voir le compte rendu de l’étude en français en pièce jointe). Une thèse française de médecine, qui a recensé les avantages et inconvénients de 35 tests de lecture francophones et non francophones, a montré que le « Test de lecture Prescrire » faisait exception par sa fiabilité, le sérieux des corrections, l’importance et la régularité du travail demandé, et la démonstration de son efficacité (disponible sur http://formations.prescrire.org/Fr/21/66/0/43/About.aspx).
Une lecture régulière et approfondie de la revue « Prescrire » et la réalisation du « Test de Lecture mensuel Prescrire » visent à soutenir les participants dans l’acquisition ou le perfectionnement de connaissances utiles pour le repérage, la prévention ou la réduction d’effets indésirables médicamenteux.
Objectifs de l’EPP
L’étape « Évaluation des pratiques » du programme « Médicaments en Questions » s’appuie sur :
– les formulaires « Patient ayant un trouble lié à un médicament  » et « Patient exposé à un médicament à écarter ». Ces formulaires constituent une trame pour la démarche réflexive des participants. Le renseignement des formulaires au cours du programme vise à instaurer une habitude de questionnement chez les participants, pour leur pratique professionnelle : ce trouble est-il d’origine médicamenteuse ? Parmi les médicaments pris par ce patient, l’un d’entre eux est-il à écarter ?

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 13582200001
Sigle ODPC : AMP
Identifiant ODPC : 1358
Profession(s) visée(s) : Infirmier,Médecin,Pharmacien
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles + Formation continue
Format de l’action : Non présentiel
Prix de vente en € : 265,00 €
Effectif Maximum par Session : 500

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique