Programme DPC : Le bon usage des antibiotiques – Formation DPC

Les antibiotiques ne sont pas des médicaments comme les autres. Ils sont utilisés pour détruire des bactéries et non pour traiter un symptôme ou guérir d’une maladie non infectieuse. Introduits dans l’organisme, les antibiotiques atteignent toutes les bactéries hébergées dans celui-ci, commensales et pathogènes.
L’objectif de ce parcours de formation porte sur « le juste usage des antibiotiques », chaque prescription devant être réfléchie en mettant en balance :
1. Les effets bénéfiques à court terme pour le patient, objectif prioritaire s’il esteffectivement atteint d’une infection bactérienne ;
2. Les effets néfastes pour le patient sur ses flores commensales ;
3. Les effets néfastes pour l’écologie bactérienne par la sélection de bactéries
multirésistantes.
L’augmentation des résistances bactériennes représente une menace de santé publique avec un nombre croissant de situations d’impasse thérapeutique.
Le premier effet « indésirable » de toute prescription d’antibiotique est la sélection de résistances. Toute utilisation d’antibiotique, en médecine humaine ou vétérinaire, a un impact sur l’évolution de l’écologie bactérienne et sur l’émergence de résistances.
Les mésusages et sur-usages des antibiotiques en France participent à l’émergence de bactéries résistantes : des disparités régionales existent, à titre d’exemple les régions du Nord sont plus consommatrices que les régions Rhône-Alpes ou Pays de la Loire. Dans 40% des cas leur prescription est contraire aux recommandations.

Cette formation à distance permet d’acquérir les bases théoriques et pratiques afin de prendre connaissance :
? De l’épidémiologie de la résistance et les tendances évolutives.
? De l’importance et les mécanismes associés à l’émergence (sélection), la diffusion (transmission), de la résistance aux antibactériens, en prenant en compte la notion
«One Health » intégrant la santé humaine, animale et l’environnement ;
? Du risque lié à l’exposition aux antibiotiques et son impact en santé publique, les moyens de prévention (hygiène, vaccination) et les relations entre résistance et
infections associées aux soins ;
? Des recommandations pour la prise en charge des infections (au moins les plus
courantes), en privilégiant une démarche diagnostique optimale et le bon usage des antibiotiques (pertinence des prescriptions d’antibiotiques, dont le choix de la molécule, de la durée de traitement, etc.)
? De la place des TROD dans la prise en charge des infections, et notamment : les dispositifs validés par l’ANSM, la spécificité et la sensibilité de chaque TROD selon l’âgeet le terrain, les contre-indications et les effets indésirables, la procédure de notification des effets indésirables au système national de réactovigilance, le circuit des déchets, l’information du patient, la conduite à tenir en fonction du résultat notamment la communication des résultats au patient et au prescripteur.
? Des outils d’aide à la prescription et à la décision en antibiothérapie.
? De l’éducation thérapeutique destinée au patient en antibiothérapie.

Objectif pédagogique global :

? Connaitre et appliquer les recommandations et bonnes pratiques relatives à la prescription, l’utilisation et la surveillance d‘antibiothérapies en vue de prévenir les phénomènes de résistance.

– Objectif pédagogiques spécifiques :

? Acquérir et/ou améliorer des compétences et savoir mesurer la transformation de ses pratiques en évaluant, en début et en fin de formation, son raisonnement et sa démarche clinique dans un contexte similaire aux conditions d’exercice.
? Comprendre les phénomènes d’antibiorésistance et identifier leurs retentissements
? Connaitre l’état des lieux de l’antibiorésistance en France
? Remobiliser les connaissances pharmaceutiques en antibiothérapie en vue des
bonnes pratiques.
? Identifier les antibiothérapies impertinentes et susceptibles de générer des
résistances. Connaitre et appliquer les leviers de réduction d’antibiothérapies.
notamment pour les pathologies courantes
? Connaitre et s’approprier les modalités et recommandations de bonnes pratiques
en lien avec la prescription d’antibiotiques.
? Identifier et appliquer les stratégies pluridisciplinaires pour le bon usage des
antibiotiques.
? Comprendre les phénomènes de transmission et d’expansion conduisant à la
résistance aux antibiotiques.
? Savoir se situer dans les orientations ministérielles en lien avec la prévention de
l’antibiorésisatnce.
? Acquérir les compétences nécessaires pour limiterl’antibiothérapie aux
infections dont l’origine bactérienne est probable ou documentée et réduire le risque d’une prescription impertinente.

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 81132200056
Sigle ODPC : ERON
Identifiant ODPC : 8113
Profession(s) visée(s) : Médecin
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles + Formation continue
Format de l’action : Non présentiel
Prix de vente en € : 1 045,00 €
Effectif Maximum par Session : 200

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique