Programme DPC : Formation DPC – Quel traitement proposer après échec d’une première ligne de biothérapie dans la rectocolite hémorragique?

Cette action permettra au participant de s’engager dans une démarche continue de FMC et d’amélioration des pratiques, dans une situation thérapeutique difficile. Les médicaments disponibles pour la prise en charge de la rectocolite ulcéro-hémorragique (RCH) sont nombreux et plusieurs options thérapeutiques sont possibles après un échec d’un premier traitement anti TNF (anti tumor necrosis factor). Il est nécessaire, avant d’instaurer un traitement de deuxième ligne, de connaître la définition de l’échec, les options médicamenteuses disponibles ainsi que leurs indications en fonction de la situation clinique de chaque patient. Le recours aux anti TNF pour la RCH atteint 20% au cours des 5 premières années, après échec des traitements conventionnels et/ou immunosuppresseurs. Avec l’augmentation du recours aux anti TNF, le nombre de patient atteint de RCH en échec avec les anti TNF, donc candidat à un traitement de deuxième ligne augmente également.
L’échec à un premier médicament anti TNF devra conduire à évaluer :
• La réalité de la poussée inflammatoire en écartant les diagnostics différentiels
• Les critères d’échec (non réponse primaire, perte de réponse ou intolérance au médicament)
• L’observance médicamenteuse
• La possibilité d’optimiser le traitement par augmentation des doses du médicament dans le cadre de l’AMM
• L’intérêt des dosages de médicament et des anticorps antimédicaments afin de comprendre la cause de l’échec.
En cas d’échec après une première biothérapie, les options thérapeutiques comprennent le swtich (changement de médicament intra classe), le swap (changement de classe thérapeutique), le recours à une combothérapie en cas d’immunisation préalable à un premier anti TNF, options thérapeutiques qui seront adaptées au profil du patient et de sa maladie intestinale.

Objectifs pédagogiques globaux de l’action :
• Définir et connaître l’épidémiologie de l’échec d’un traitement anti-TNF dans la RCH
• Connaître les différents traitements de seconde ligne en cas d’échec d’un anti-TNF
• Connaître les critères de choix d’un traitement de seconde ligne après échec d’un anti-TNF
• Evaluer les propositions thérapeutiques
Il s’agit d’un programme inte?gre? (6 heures) comprenant une séquence d’EPP avant et après la séquence de Formation : EPP/FMC/EPP
1. Séquence EPP (4 heures) en non présentiel
Détails de la séquence
– EPP avant la FMC (Evaluation des pratiques)
– EPP après la FMC (Réévaluation des pratiques) permettant de mesurer l’efficacité? des actions d’amélioration.

Selon la méthode HAS : Vignettes cliniques.
L’échec d’un premier anti TNF est une situation thérapeutique difficile qui nécessite des connaissances théoriques sur les options médicamenteuses alternatives mais également sur leurs indications respectives. Les vignettes cliniques permettent de mettre le professionnel dans une situation qui permet d’évaluer son raisonnement et sa démarche clinique dans un contexte proche de ses conditions d’exercice. Ces démarches favorisent l’acquisition des compétences et une amélioration des pratiques professionnelles. Plusieurs Vignettes Cliniques sont proposées pour reproduire des situations cliniques différentes afin d’évaluer l’adéquation de la démarche diagnostique et thérapeutique a? chacune des situations qui peuvent être rencontrées. Elles permettent donc d’évaluer les prises de décision du professionnel de sante?.
Nombre de vignettes : 10
Avant la FMC (2 h) : Les Vignettes Cliniques permettent l’utilisation de plusieurs scénarios, plus ou moins complexes, afin de permettre l’entraînement du professionnel au raisonnement clinique, diagnostique et thérapeutique lors d’une suspicion d’échec à un premier traitement anti TNF.
Après la FMC (2h) : La deuxième étape de vignettes cliniques différente de la première renverra lors de la correction, point par point aux références des recommandations nationales et internationales ainsi qu’aux supports pédagogiques (textes disponibles dans notre document de FMC et diaporamas des présentations) en sélectionnant les pages à consulter pour trouver la réponse aux vignettes.
Cette étape se réalise a? partir des documents disponibles sur le site du CEFA HGE et il sera fourni au professionnel a? la fin des 2 phases une attestation de réalisation d’EPP comportant les résultats des 2 étapes AVANT et APRES.
Objectifs pédagogiques de l’EPP :
EPP avant la session de FMC :
– Evaluation de la démarche diagnostique dans l’analyse des différentes causes d’échec d’un premier anti TNF
– Evaluation de la décision pour le recours au dosage sanguin des médicaments et des anticorps anti médicaments
– Evaluation du choix des traitements médicamenteux de deuxième ligne en cas d’échec d’un premier anti TNF
– Evaluation de la connaissance et de l’utilisation des nouveaux traitements
EPP Réévaluation après la FMC afin de mesurer l’efficacité? de la mise en place des actions d’amélioration des pratiques
2. Séquence FMC : 2 heures en non présentiel
Objectifs pédagog

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 36452200023
Sigle ODPC : CEFA HGE
Identifiant ODPC : 3645
Profession(s) visée(s) : Médecin
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles,Formation continue
Format de l’action : Non présentiel
Prix de vente en € : 627,00 €
Effectif Maximum par Session : 50

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique