Programme DPC : Formation DPC – Les interactions médicamenteuses : détection, analyse et gestion

Le bon usage des médicaments représente un enjeu de santé publique majeur. Les accidents liés à un mauvais usage du médicament occasionnent chaque année plus de 10 000 décès, dont 7 500 chez les plus de 65 ans. Ils sont la cause de plus de 130 000 hospitalisations et près de 1,3 millions de journées d’hospitalisations (1) . Alors que dans 45 à 70 % des cas ces accidents seraient évitables(2).
Au sein de la population, les personnes âgées sont tout particulièrement vulnérables : 30% des hospitalisations, au-delà de 80 ans, sont liées à un mauvais usage des médicaments. La polymédication, liée à la cohabitation, souvent, de plusieurs pathologies, augmente les risques d’interactions médicamenteuses (3).
Les causes des accidents d’origine médicamenteuse sont multiples : Causes liées à l’âge du patient, Causes liées aux médicaments, Causes liées à la prescription médicale.
Le bon usage du médicament est l’affaire de tous. Médecins, pharmaciens, sage-femmes, infirmier(e)s, kinésithérapeutes… : le bon usage est l’affaire de
tous les acteurs qui prescrivent les médicaments, les dispensent ou accompagnent les patients.
Le pharmacien et le préparateur d’officine en lien direct avec le patient et ses prescripteurs de l’hôpital et/ou de la ville joue un rôle prépondérant dans la lutte contre la iatrogénie médicamenteuse dans le parcours de soin de chaque patient. La détection, analyse et gestion des interactions médicamenteuses par le contrôle des prescriptions, la sécurisation de la dispensation, le suivi d’un bon usage des médicaments sont les responsabilités au coeur du métier de pharmacien et préparateur d’officine
L’objectif de cette formation permet au pharmacien et préparateur en pharmacie d’actualiser ses connaissances pharmacologiques et de s’approprier les outils et méthodes disponibles dans et hors de l’officine permettant de détecter, contrôler et sécuriser la délivrance des médicaments afin de prévenir ou anticiper les interactions médicamenteuses.
Une mise en situation par différents cas pratiques viendra compléter les bases théoriques et permettre à chaque apprenant de maitriser des techniques de questionnement pour détecter, analyser et gérer chaque cas d’interaction afin mieux adapter son conseil au comptoir et sécuriser la dispensation de l’ordonnance.
Chaque cas détecté d’interaction devra être une opportunité de partager et collaborer par différents moyens de communication/collaboration avec les prescripteurs et les autres professionnels de santé sur l’amélioration continue de la pertinence des prescription, délivrance et usage des traitements auprès du patient.
La finalité de cette démarche étant dans l’intérêt du patient pris en charge mais aussi dans un intérêt de santé publique pour optimiser la prise et l’efficacité des médicaments conduisant à une diminution des hospitalisations, de la mortalité et des dépenses.

1-Rapport Charges et produits pour l’année 2018 de l’Assurance maladie
2-Rapport sur la surveillance et le bon usage des médicaments en France. B Bégaud et D Costagliola, pour le Ministère des affaires sociales et de la santé. Septembre 2013. La documentation française
3- Etude Open Health, menée avec France Assos santé du 01/09/2016 au 30/11/2016, auprès de 154.304 personnes, âgées de 65 et plus, dans 2.670 officines établies en milieux urbains et ruraux

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 83462200016
Sigle ODPC : ideapharm
Identifiant ODPC : 8346
Profession(s) visée(s) : Pharmacien,Préparateur en pharmacie
Type d’action : Formation continue
Format de l’action : Présentiel
Prix de vente en € : 390,00 €
Effectif Maximum par Session : 20

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique