Programme DPC : Formation DPC – Infections des voies aériennes supérieures chez l’enfant

La France reste le 2ème pays d’Europe de l’OCDE en terme de surprescription d’antibiotiques après la Grèce selon des données de 2017, même si celle-ci a diminué de 12,5 % entre 2000 et 2012, mais avec une nouvelle tendance à la hausse depuis : de 2006 à 2016, le recours aux antibiotiques en médecine de ville a augmenté de 8,6% en France, selon Santé Publique France.
Le recours aux antibiotiques est 45% plus élevé en France par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.
Le 3° plan national d’alerte sur les antibiotiques 2011-2016 a visé une juste utilisation des antibiotiques, avec un objectif en matière de diminution de consommation de 25 %, objectif non atteint.
Depuis un plan d’alerte annuel sur les antibiotiques a été mis en place et la Stratégie Nationale de Santé 2018-2022 comprend un chapitre sur la préservation de l’efficacité des antibiotiques.

Les infections ORL représentent des motifs très fréquents de consultations qui sont source de plus des 2/3 des prescription d’antibiotiques.
Près du ¼ de ces prescriptions concernent en fait des infections virales.
Les affections des voies respiratoires sont à l’origine de près de 7 prescriptions sur 10, les maladies virales (bronchites, rhinopharyngites ou syndromes grippaux) représentant près de 30 % des motifs de prescription.
90% des prescriptions d’antibiotiques sont faites en médecine de ville et dans 71% des cas par des médecins généralistes, cible principale de cette formation.

Les enfants représentent une population tout particulièrement exposée aux infections des voies aériennes supérieures, principal motif de consultations de cette patientèle.
La bonne utilisation des moyens thérapeutiques – dont les antibiotiques – pour les infections des voies aériennes supérieures chez l’enfant représente un intérêt majeur de santé individuelle et publique.

Les objectifs généraux de ce programme visent l’optimisation de la pratique des participants dans :
– l’établissement du diagnostic précis d’une infection des voies aériennes supérieures de l’enfant
– la différentiation des cas nécessitant une antibiothérapie de ceux où elle est inutile
– l’éducation de la famille de l’enfant en termes de prise en charge d’une infection ORL
– le maniement d’une antibiothérapie probabiliste des infections ORL chez l’enfant sain
– la conduite à tenir chez l’enfant immunodéprimé dans le cadre des infections ORL
contribuant ainsi notamment au respect d’une utilisation rationnelle dans le cadre des infections ORL de cette classe médicamenteuse et à la préservation de son efficacité qui constituent un enjeu important de santé publique.

Cette action de DPC doit permettre aux participants d’évaluer et d’éventuellement modifier leur pratique dans la prise en charge des infections des voies aériennes supérieures chez l’enfant.

Elle est réalisée sous forme de programme intégré mixte incorporant successivement :

• Un audit de pratique clinique non présentiel basé sur l’analyse rétrospective des 5 derniers dossiers-patients venus consulter pour une infection des voies aériennes supérieures de l’enfant, au moyen d’une grille de recueil de données de 5 indicateurs

• Une réunion présentielle en groupe représentant la phase cognitive :
Objectifs de la formation :
– Evaluer la probabilité de l’origine virale d’une infection ORL chez l’enfant
– Utiliser un Test de Diagnostic Rapide de l’angine
– Rechercher l’étiologie d’une adénopathie cervicale chez l’enfant
– Établir le diagnostic d’otite séro-muqueuse chez l’enfant
– Reconnaître l’origine laryngée d’une dyspnée de l’enfant
– Pratiquer les gestes d’urgence devant une épiglottite aiguë de l’enfant

La méthode pédagogique de cette phase cognitive est essentiellement réalisée sous forme de cas cliniques interactifs suivi d’exposés avec fiches pratiques de synthèse délivrées par l’expert.
Les indicateurs de la grille d’analyse de pratique sont « critiqués » par le groupe et explicités par l’expert un par un pendant cette phase.

• Un nouvel audit de pratique clinique non présentiel à distance, réalisé après la journée de formation, mesurant l’éventuelle modification de pratique ; il est basé sur l’analyse des 5 premiers dossiers-patients venus consulter après la formation pour une infection des voies aériennes supérieures de l’enfant, toujours au moyen de la même grille de recueil de données

• L’analyse de cette seconde grille est confrontée à celle de la première et aux actions d’amélioration proposées par l’association avant la phase cognitive pour mesurer l’atteinte des objectifs de modification de pratique ; le résultat est communiqué au participant avec les voies d’amélioration encore réalisables.

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 14492200002
Sigle ODPC : AMIFORM
Identifiant ODPC : 1449
Profession(s) visée(s) : Médecin
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles,Formation continue
Format de l’action : Mixte
Prix de vente en € : 1 150,00 €
Effectif Maximum par Session : 35

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique