Programme DPC : Formation DPC – Classe Virtuelle: BON USAGE DES MEDICAMENTS CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D’INSUFFISANCE RENALE

L’insuffisance rénale résulte de l’évolution lente de maladies qui conduisent à la destruction des reins.
Dans 50% des cas, les maladies rénales chroniques qui conduisent à l’insuffisance rénale sont la conséquence d’un diabète ou d’une hypertension artérielle. Le nombre total de malades souffrant d’insuffisance rénale est difficile à évaluer car la maladie ne se manifeste que lorsqu’elle a atteint un stade très avancé, parfois au bout de plusieurs dizaines d’années d’évolution silencieuse. Ainsi elle se manifeste rarement avant 45 ans, et sa prévalence augmente avec l’âge, notamment après 65 ans.
Partie immergée de l’iceberg, le nombre de personnes malades des reins qui ne présentent pas de symptômes avoisinerait quant à lui 10% de la population française selon les estimations actuelles.
Il place l’insuffisance rénale chronique dans la « top liste » des enjeux de santé publique : son dépistage devrait être systématiquement réalisé chez les sujets à risque (hypertendus, diabétiques) et les personnes de plus de 60 ans, entre autres.
Or une mauvaise adaptation posologique à la fonction rénale peut entraîner un surdosage médicamenteux chez le patient IRC, avec apparition d’effets indésirables. En effet, chez ces patients, la pharmacocinétique des médicaments peut être modifiée.

Les patients IRC sont également plus à risque de développer une néphrotoxicité médicamenteuse.
Or la néphrotoxicité médicamenteuse n’est pas un problème rare, l’incidence des hospitalisations suite à un effet indésirable médicamenteux est de 3,60%.
Plus particulièrement, la toxicité rénale induite par les médicaments représente 15 à 27% des cas d’insuffisance rénale aiguë recensés à l’hôpital.
Afin de prévenir ces cas de néphrotoxicité et de mieux prendre en charge ces patients, il est essentiel de connaitre les médicaments entraînant ces effets rénaux .
Objectifs:
– Connaître les principaux médicaments néphrotoxiques et les mécanismes de leur néphro-toxicité.
– Savoir diagnostiquer une atteinte rénale d’origine médicamenteuse.
– Argumenter les principes du traitement préventif des atteintes rénales médicamenteuses.
– – Connaître les effets secondaires rénaux des inhibiteurs de l’enzyme de conversion, des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II, des inhibiteurs directs de la rénine, des antiinfl ammatoires non stéroïdiens, des produits de contraste iodés.
– Savoir prescrire les anti-infl ammatoires non stéroïdiens, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion.
– Connaître les règles de prescription des médicaments au cours de l’insuffisance rénale chronique

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 88782200015
Sigle ODPC : O.G.F
Identifiant ODPC : 8878
Profession(s) visée(s) : Médecin,Pharmacien
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles
Format de l’action : Mixte
Prix de vente en € : 314,00 €
Effectif Maximum par Session : 30

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique