Programme DPC : Formation DPC – Bon usage des médicaments dans les dyslipidémies (classe virtuelle)

Contexte :
Véritable enjeu de santé publique, les maladies cardiovasculaires sont responsables de près d’un décès sur 3 et représentent la 2e cause de mortalité en France, leur prévention est donc primordiale. Depuis les années 70, l’épidémiologie d’intervention a abondamment démontré le recul du risque avec la correction du niveau du cholestérol total et de sa fraction athérogène (portée par les LDL). En effet, il n’existe pas un bon et un mauvais cholestérol, il existe du cholestérol, lequel hydrophobe est véhiculé dans le sang à l’aide de transporteurs, dont l’un est identifié comme facteur protecteur, le HDL, l’autre comme facteur athéromateux, le LDL.

Les sociétés savantes françaises, européennes et nord-américaines ont actualisé leurs recommandations mais une polémique récente laisse perplexes patients et praticiens, obligeant à reprendre les fondamentaux quant à nos connaissances épidémiologiques descriptives et d’intervention. En effet, les toutes dernières recommandations américaines diminuent encore le seuil de LDL Cholestérol et de nouvelles études en cours, abaissent encore ces seuils. Or le cholestérol est indispensable à la vie. Constituant des membranes cellulaires notamment cérébrales, étant indispensables à la production des hormones sexuelles, le cholestérol est un lipide nécessaire. Il est donc nécessaire de faire le point sur ces recommandations, d’autant plus que l’observance est impactée par d’une part des effets indésirables gênants (myalgies), pouvant être améliorés facilement et d’autre part par les récentes polémiques sur les statines.

Les participants à ce séminaire pourront, réactualiser leurs connaissances, prendre une part active dans la prévention du « risque cardiovasculaire », rassurer leur patient en améliorant leur qualité de vie « future », prescrire les statines dans le cadre d’un bon usage des médicaments et réaliser des économies de santé par leur choix de leurs options thérapeutiques.

Objectifs :
o Objectifs généraux :
– Construire avec le patient une stratégie de modification du mode de vie
– Identifier les patients devant bénéficier de traitements médicamenteux et faire le point sur les nouvelles recommandations
o Objectifs opérationnels :
– Les règles hygiéno-diététiques. Adaptation du mode de vie du patient (objectif 1)
– Les objectifs de cholestérolémie en fonction du risque-les nouvelles recommandations (objectif 2)
– L’intérêt d’un traitement par statine-quelle attitude si apparition de myalgies ? (objectif 3)

Résumé :
La phase non présentielle d’EPP comporte 2 séquences avant et après la classe virtuelle de FC et porte pour chacune d’entre elles sur l’analyse de 3 vignettes cliniques de patients présentant une hypercholestérolémie, déposées sur le site d’AMF Formation et Évaluation. Il s’agit d’une mise en situation du professionnel. Il devra résoudre ces cas avec ses connaissances et son expérience.
La phase présentielle (classe virtuelle) de Formation Continue reprendra les réponses des 3 premières vignettes cliniques avec leur analyse par le groupe et l’expert. Des exposés magistraux et les questions des participants s’alterneront autour de ces 3 vignettes sur les règles hygiéno-diététiques, les objectifs de la cholestérolémie selon le risque, les nouvelles recommandations, le traitement par statines et les myalgies possibles.
Ce programme a été conçu pour être adapté à une classe virtuelle.

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 10692200038
Sigle ODPC : AMF Formation et Evaluation
Identifiant ODPC : 1069
Profession(s) visée(s) : Biologiste,Médecin
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles,Formation continue
Format de l’action : Mixte
Prix de vente en € : 732,00 €
Effectif Maximum par Session : 24

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique