Programme DPC : Bon usage des traitements hypouricémients (THU) et de la Colchicine dans la crise de goutte. E-Learning – Formation DPC

Résumé
Le bon usage des médicaments représente un enjeu de santé publique majeur.
Les accidents liés à un mauvais usage du médicament occasionnent chaque année plus de 10 000 décès, dont 7 500 chez les plus de 65 ans. Alors que dans 45 à 70 % des cas ces accidents seraient évitables
Au sein de la population, les personnes âgées sont tout particulièrement vulnérables La polymédication, liée à la cohabitation, souvent, de plusieurs pathologies, augmente les risques d’interactions médicamenteuses. L’altération des fonctions rénale ou hépatique augmente les risques de surdosage. La défaillance des fonctions cognitives expose aux erreurs de prises médicamenteuses.
Dans la prise en charge de la crise de goutte, les causes des accidents d’origine médicamenteuse sont multiples
Causes liées à l’âge du patient : insuffisance rénale, polypathologie et notamment cardiopathie
Causes liées aux médicaments THU et Colchicine : effets indésirables et interactions médicamenteuses
Causes liées à la prescription médicale : multiplication des intervenants : généralistes et spécialistes

La goutte est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent chez l’homme. Sa prévalence augmente avec l’âge et varie de 0,1 % à 10 % dans le monde. En France métropolitaine, sa prévalence vient d’être estimée à 0,9 % chez l’adulte
En 2006, des recommandations de prise en charge de la goutte ont été élaborées par l’EUropean League Against Rheumatism (EULAR). Le but de ce travail était de les comparer à la prise en charge par des médecins libéraux.
En France, l’étude GOSPEL 2 a permis d’évaluer le traitement de l’accès aigu en pratique libérale et de le comparer aux recommandations EULAR
Des écarts aux recommandations EULAR 2006 ont été identifiés, posant la question de leur simplification et de leur implémentation dans la formation médicale initiale et continue.
Ces recommandations ont été revues récemment par un groupe de travail au sein de la SFR et visent à clarifier la prise en charge de la crise de goutte .

Objectifs généraux
• Diagnostiquer une arthropathie microcristalline.
• Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient présentant un accès goutteux
• Appréhender l’impact médical et économique du mauvais usage du médicament

Objectifs pédagogiques
• Identifier les caractéristiques cliniques et paracliniques des arthropathies aiguës microcristallines
• Déterminer la prise en charge d’un accès aigu microcristallin et d’une goutte chronique.
• Définir, selon le terrain physiopathologique la cible à atteindre.
• Identifier les indications, contre-indications et complications des traitements de la goutte

Description synthétique des composantes
La totalité de notre action se déroule à distance par l’intermédiaire de notre outil d E-Learning Spot LMS
1. Phase évaluation représentée par un audit clinique ciblé
2. Phase formation non présentielle avec un expert rhumatologue comprenant une présentation et une phase questions réponses sur un forum de discussion

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 10402200078
Sigle ODPC : M.A.FORM
Identifiant ODPC : 1040
Profession(s) visée(s) : Médecin
Type d’action : Evaluation des pratiques professionnelles + Formation continue
Format de l’action : Non présentiel
Prix de vente en € : 475,00 €
Effectif Maximum par Session : 200

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique