Programme DPC : Bon usage des médicaments – Formation DPC

Le bon usage des médicaments est l’un des enjeux majeurs de santé publique. Plus de 10 000 décès chaque année sont liés à des accidents mettant en cause un mauvais usage des médicaments, surtout chez les plus de 65 ans. Le mésusage des médicaments est également responsable de 130 000 hospitalisations. La vulnérabilité des personnes âgées est liée , en partie, à une mauvaise prise de leur traitement. En conséquence, la prise en charge impose une surveillance accrue au niveau des interactions médicamenteuses dont ils peuvent être victimes.
D’autres causes sont relevées comme celles liées aux médicaments directement avec ses effets, ses interactions et/ou liées à la prescription médicale.
Identifier les causes permet aux professionnels de santé de réajuster pour sécuriser le patient et garantir une meilleure pertinence des soins comme le notifie la stratégie de santé (2018-2022).
Déjà en 2012, le ministère de la santé précisait que « le médicament n’est pas un produit comme les autres » et qu’il faut prendre des précautions lors de son usage.
Aujourd’hui, la lutte contre la polymédication et la iatrogénie sont des priorités contribuant, indéniablement, à l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins. Ma Santé 2022, démontre ainsi, l’interdépendance entre la qualité, la pertinence et la sécurité contribuant à l’avenir et la pérennité du système de santé.

L’infirmier libéral participe à l’évaluation du risque iatrogénique au domicile des patients et travaille en collaboration active avec les professionnels de santé prescripteurs (médecin traitant) et délivreurs (pharmaciens). En première ligne et face aux patients, l’infirmier doit impérativement être sensibilisé et être vigilant, au bon usage des médicaments, pour éviter les accidents et ré hospitalisations.

L’objectif de la formation, sur 2 jours en présentiel, est d’acquérir les compétences nécessaires à la bonne gestion des thérapeutiques en repérant les situations à risque, en communiquant de façon efficiente avec le médecin et le pharmacien. Un des objectifs est d’utiliser des outils de prévention des effets indésirables ou des accidents iatrogéniques. Simultanément, il s’agit de veiller à la bonne observance des médicaments pour et par les patients en respectant les recommandations.

Objectifs de l’action
Appréhender l’impact médical et économique du mésusage du médicament
S’inscrire dans une démarche collaborative interprofessionnelle permettant de sécuriser la prise en charge des patients et le décloisonnement ville hôpital
Connaître les recommandations HAS afin d’améliorer la qualité et la sécurité des soins
Améliorer la collaboration en tenant compte des compétences professionnelles de chaque professionnel de santé du premier recours
Connaître les modalités de la prescription médicale
Être en mesure d’alerter le médecin en cas de sur médication notamment chez la personne âgée
Répertorier les situations à risque dans sa pratique infirmière en vue de sécuriser au maximum les patients et d’éviter les hospitalisations
Mettre en place des mesures d’alerte et de révision des pratiques
Savoir et être capable de déclarer les effets indésirables survenus
Identifier les facteurs de risque du mésusage (populations, situations, médicaments)
Perfectionner la prise en charge des patients (gestion des risques, surveillance clinique, observance, suivi, pharmacovigilance)
Utiliser des outils opérationnels favorisant le bon usage des médicaments (règle des 5B, messagerie sécurisée, DMP)

Informations sur la formation DPC :

Référence de l’action : 10952200016
Sigle ODPC : ISIS
Identifiant ODPC : 1095
Profession(s) visée(s) : Infirmier
Type d’action : Formation continue
Format de l’action : Présentiel
Prix de vente en € : 580,00€
Effectif Maximum par Session : 20

Consultez et trouvez votre formation DPC sur le site officiel de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu

Recherche thématique